Uncategorized

La réincarnation en Islam

By décembre 17, 2019 No Comments
La réincarnation tels qu’elle est comprise aujourd’hui par les Occidentaux est clairement une « superstition » moderne élaboré dans la deuxième moitié du 19e siècle par la société théosophique de Mme Blavatsky, société à l’origine de bien des dérives sectaires et des fausses spiritualités qui foisonnent sous le label « New Age ».

L’âme expérimente au contraire de multiples vies à dessein dont chacune lui permet d’élargir son champ de conscience, le processus de réincarnation étant pour elle le moyen de se transformer en une entité emplie de sagesse et de s’affranchir des exigences terrestres.

Au terme de son parcours, elle pourra alors évoluer en toute plénitude dans la Lumière, source de connaissances infimes et d’Amour inconditionnel.

Quand un être meurt, le « Soi », qui est d’ordre universel et transcendant, transmigre, c’est-à-dire qu’il continue à animer des existences contingentes, dont les formes sont prédéterminées par l’enchaînement des causes médiates.
L’hypothèse à retenir est la « doctrine des agrégats d’attachement » ou « skandha » en sanscrit.
L’Agrégat décrit l’individu comme un ensemble de phénomènes différents, l’attachement insiste sur le fait que ces constituants sont pris pour un être, pour un « moi » et conduisent à s’attacher à cette idée d’égo.
Les agrégats constituent l’élément psychique d’une personne définie ainsi que ses sentiments, émotions et pensées.
Ce sont donc ces agrégats qui se rréincarnent et non l’Âme elle-même.
Ainsi, on croit qu’on a été dans une vie passée un pharaon ou une prostituée par exemple…
On peut donc, en comprenant cela, expliquer certaines impressions de « déjà vu ».
Ces « agrégats » mettent plus ou moins du temps à se « dissoudre », certaines personnes sensibles ou réceptives (médium …) les captent et les interprètent comme des « vies antérieures ».
Certains états de conscience modifiés comme ceux provoqués par certaines formes de méditation ou quand on pratique le Dîkhr (récitation inlassable des Noms Divins) crée des brèches spatio-temporelles qui laissent la porte ouverte à ces « déchets psychiques ».

La Réincarnation en Islam

 

C’est l’idée du « tanâsukh » ou « réincarnation », l’idée de retour à la terre sous une autre constitution biologique quelque temps après être passé à l’autre dimension de la vie, après la mort, dans un corps spirituel.

Mieux encore, prétendant que la réincarnation est basée sur quelques versets coraniques, on invente des interprétations variées et on les présente de sorte à les faire admettre aux croyants comme un « fait islamique ».

La vérité, c’est que la vie continue inévitablement dans un corps différent, juste après la mort.

Puisque le monde de la science admet fermement le principe que « tout ce qui a un jour existé ne devient jamais absent », alors il ne peut pas y avoir d’absence pour votre âme, pour votre conscience.

Cela veut dire que la conscience d’un individu (ou son moi) n’aura jamais de fin et continuera tout de suite après l’épreuve de la mort, sans qu’il n’y ait aucun intervalle, ni interruption.

Comme en notre état actuel, à chaque corps biologique correspond une conscience, c’est-à-dire un moi individuel qui ne sera jamais absent puisqu’il a déjà existé, il est donc évident que l’on continuera à vivre dans l’autre monde avec un corps approprié au nouvel environnement.

Puisque cette dimension est composée d’ondes et de fréquences et puisque chaque cerveau humain convertit l’énergie bioélectrique en fréquences, cela veut dire que les êtres humains auront un corps de micro fréquences au royaume de la vie après la mort et que leurs vies se poursuivront dans un corps de fréquences et dans une dimension composée de mêmes fréquences…

Chaque être humain existe donc, dans ce monde de matière solide, avec un corps biologique et le cerveau de chacun convertit l’énergie bioélectrique de ses activités mentales en fréquences.

Dans ce cas, est-ce que les êtres humains reviendront sur cette terre après leur passage à l’autre dimension de fréquences du royaume de la vie après la mort ?

La RÉINCARNATION, c’est-à-dire le retour à ce monde par la reconstruction d’un autre corps physique, est admise seulement par ceux qui ne peuvent pas comprendre le SYSTÈME de vie tel qu’il est expliqué par l’Islam et tout ce qu’il implique, ils ne comprennent pas car ils ont une approche superficielle de la question.

L’idée « qu’un esprit peut entrer dans un corps physique » comme se l’imaginent ceux qui ne peuvent pas comprendre la différence entre un « dieu » et « ALLAH » telle qu’elle est expliquée en ISLAM dans le CORAN, est absolument sans fondement.

Ils n’ont pas compris le concept « ALLAH » ainsi que le processus d’un système universel, qui est basé sur la compréhension de ce concept. Pourquoi l’idée est-elle sans fondement ? Nous essayerons de vous donner la réponse dans cet opuscule.

Nous devons avant tout comprendre que les esprits des gens n’ont pas été créés collectivement, dans un endroit, un certain jour par un DIEU se tenant quelque part au-dessus.

Nous devons aussi comprendre que les esprits n’ont pas été envoyés au monde, au fur et à mesure, l’un après l’autre.

Il n’y a pas de DIEU demeurant quelque part au-dessus, comme il n’y a pas d’esprits attendant leur tour pour venir à ce monde. Par conséquent, il n’y a absolument aucun moyen pour qu’un esprit puisse venir de quelque part au loin, afin d’entrer dans un corps physique, ici.

Il y a, en fait, deux dimensions que nous pouvons percevoir: l’une est le niveau atomique supérieur qui est « l’univers physique » et l’autre est le niveau subatomique qui est « l’univers spirituel ».

Chaque être dans cet univers parcourt un voyage qui commence du niveau de la pure conscience énergétique, vers la dimension de fréquences, puis de là vers la dimension physique au niveau atomique supérieur et par la suite de nouveau vers la dimension subatomique de fréquences.

Après la première formation du cerveau au niveau atomique supérieur, la conscience humaine et le soi individuels commencent à être stockés en un « corps de fréquences », qui est l’esprit de la personne par le mécanisme du corps physique.

Par conséquent, lorsque la vie du corps biologique prend fin, la vie continue sous forme de ce que nous appelons « l’esprit ».

Chaque humain, c’est-à-dire chaque « cerveau humain » se présente parallèlement sous forme de fréquences qui constituent son double et sa vie continue à travers ce double.

La fonction essentielle du cerveau humain, est en fait celle de construire ce micro corps de fréquences pour rendre la vie humaine éternelle au royaume de la vie après la mort, et stocker toutes ses activités mentales dans ce corps de fréquences.

Chaque esprit, c’est-à-dire chaque micro corps de fréquences est construit uniquement par son propre cerveau.

Pour cette raison, il n’y a aucune possibilité pour un esprit d’avoir une seconde vie dans ce monde ci, en renaissant ou en rentrant dans une nouvelle construction biologique.

Le processus de la vie avance et ne recule jamais…

Le Coran a donc mis l’accent dans plusieurs versets, qu’il n’y a en aucun cas, un moyen de revenir et le Prophète Mûhammad (saws) a également mentionné ce fait dans ses hadiths.

En outre, les saints qui sont très familiarisés avec les mystères de cette question, soutiennent que les esprits n’ont pas existé avant la création humaine et qu’au contraire ils n’ont connu d’existence qu’après la construction physique de l’être.

En effet, il y a près de 900 ans, un des plus grands savants soufis, l’Imam Al Ghazali, s’élevait contre de telles allégations dans son livre intitulé « Rawdhat al-tâlibîn » où il dit :

« Celui qui connaît les actes d’Allah et sait comment Il donne l’existence aux êtres et aux plantes sur la terre en remuant les Cieux, les astres, à travers Ses anges, celui là comprend alors la relation entre Adam (l’être humain) dans son propre univers et Le Créateur dans l’univers suprême. Il comprend aussi le sens du hadith du Prophète qui dit « qu’ALLAH a créé l’homme à Son image ».

On peut également se demander, si les esprits ont été créés en même temps que les corps physiques, quel est donc le sens des paroles du Prophète lorsqu’il dit :

« Je suis le premier des Prophètes a avoir été créé et je suis le dernier à avoir été envoyé » de même que « J’étais Nabi (Prophète), alors qu’Adam était entre l’eau et l’argile ».

Il est vrai qu’aucun de ces énoncés ne prouve que les esprits ont été créés antérieurement aux corps physiques. Cependant si l’on considère le sens apparent de « J’ai existé avant même la création », cela prouve plutôt que son existence a été créée avant son corps physique. Son sens caché est déjà clair. Il peut être interprété et expliqué.

Quant au sens de « Allah a créé les esprits deux mille ans avant les corps », les esprits mentionnés ici sont ceux des anges et les corps signifient dans ce contexte le Trône, le piédestal (Kursi), les cieux, les constellations, le monde physique, l’air, l’eau et la terre.

Pour ce qui est du hadith:

« Je suis le premier des Prophètes a avoir été créé », le mot « créé » (khalq) suggère plutôt ici le « décret ».

Il n’implique pas l’éxistentiation (Ijad) signifiant construire et créer car l’Envoyé d’ALLAH (saws) N’A PAS ÉTÉ CRÉE ET N’A PAS EXISTÉ AVANT QUE SA MÈRE NE LUI DONNE NAISSANCE.

Cependant les volontés et les formes sont antérieures en termes de décret, et postérieures en termes de création.

En réalité Allah décrète et forme toute chose de Sa science cachée et préexistante en Lui dans la Table gardée (Lawh al-mahfoudh).

Si vous avez saisi les deux formes d’existence expliquées jusque là, vous devriez avoir compris que l’existence du Prophète Mûhammad (saws) est antérieure à celle d’Adam, non pas en tant qu’existence apparente, mais en tant qu’existence d’abord décrétée »».

(Fin de citation)

La plupart des saints véridiques qui sont familiarisés avec cette question, tels que l’Imam Ghazali ou Sheikh `Abd Al Qadir Al Jilani ont réfuté l’idée que les esprits étaient créés avant les corps et ont soutenu que l’esprit de chaque personne est le produit de son propre corps.

Ce que nous désignons par « esprit » est une sorte « d’hologramme » qui commence à se former après le 120 ème jour de grossesse dans l’utérus de la mère et qui est ensuite sculpté par le cerveau de la personne.

Chaque cerveau humain sculpte son propre « corps de fréquences », son « esprit » durant sa vie dans ce monde, et ce « corps de fréquences » est maintenu en vie de façon irréversible, sans aucune possibilité de retour au monde une autre fois.

Les spiritualistes qui soutiennent l’idée d’une réincarnation interprètent faussement les versets coraniques comme ils le veulent.

Voici la véritable interprétation de ces versets qu’ils essaient d’utiliser à leur avantage comme preuve de leur soutenance :

1. « Se peut-il, Humains, que vous reniiez Allah qui, de morts que vous étiez, vous donna la vie et qui, ensuite, vous fera mourir, puis ressusciter, pour vous ramener à Lui » (Coran 2 : 28).

2. « Tour à tour et par Toi, le jour et la nuit s’interpénètrent. Du mort Tu fais surgir le vivant, du vivant Tu fais surgir le mort et Tu pourvois aux besoins de qui Tu veux sans lésiner » (Coran 3 : 27).

3. (Le Prophète Noé s’adressant à sa tribu).

« Allah vous fait croître de la terre comme des plantes. Il vous y fera ensuite retourner, puis vous en fera soudain surgir. Allah pour vous étendit la terre en tapis afin que vous puissiez voyager par de vastes chemins » (Coran 71 : 17, 18, 19, 20).

Ce sont là les versets sur lesquels les partisans de la réincarnation s’appuient pour affirmer qu’ils détiennent la preuve, afin de gagner le soutien des communautés musulmanes.

Lorsque nous les aurons expliqués, vous verrez clairement comment ces gens là essaient d’en détourner le sens.

 

Premier verset :

«SE PEUT-IL, HUMAINS, QUE VOUS RENIIEZ ALLAH, QUI DE MORTS QUE VOUS ÉTIEZ (tel que nous avons déjà expliqué la mort), VOUS DONNA LA VIE », signifiant:

« Il vous a enveloppés dans un physique avant que vous ne soyez soumis aux restrictions du monde matériel. Puis IL VOUS FERA MOURIR », signifiant:

« Il vous détachera de votre physique dans lequel vous avez été enveloppé et vous protégera des restrictions du monde matériel puis fera retourner vos corps physiques à la terre d’où ils proviennent. IL VOUS RESSUSCITERA DE NOUVEAU, c’est-à-dire il vous enveloppera encore dans une matière le jour du Jugement Dernier et vous fera revenir dans un corps physique. Et finalement, IL VOUS RAMÈNERA A LUI, c’est-à-dire que vous quitterez les restrictions matérielles du monde physique pour toujours et vous atteindrez Allah »…

 

Comme vous pouvez le remarquer à travers nos explications, il n’y a rien qui prouve que les gens s’en vont et viennent au monde, maintes fois et atteignent à la perfection, ou qu’ils vont et viennent en vue de subir une perfection.

S’il était possible d’aller et venir sans cesse comme ils le suggèrent, la preuve en aurait été clairement donnée dans ce verset ou un autre.

 

Deuxième verset :

« TOUR A TOUR ET PAR TOI, LE JOUR ET LA NUIT S’INTERPÉNÈTRENT » , signifiant:

« Tu transformes la nuit en jour et le jour en nuit (en d’autres termes), Tu ne laisses jamais une chose telle qu’elle était initialement. Tu la changes vers l’opposé. DU MORT TU FAIS SURGIR LE VIVANT », signifiant:

« Tu soumets ceux qui ne sont pas encore soumis, aux restrictions du monde matériel, Tu les enveloppes dans la chair et les os et tu les existencies dans le monde. »

« DU VIVANT TU FAIS SURGIR LE MORT », signifiant: « Tu fais des morts de ceux qu’on appelle les vivants et apparaissent sous un corps enveloppé de chair et d’os dans ce monde matériel, c’est-à-dire Tu les libères des restrictions matérielles ».

Il est clair que ce verset n’implique aucunement que les gens reviennent sans cesse dans ce monde en vue de subir une perfection, une fois l’avoir quitté. Il n’y a pas le moindre indice.

Malheureusement, les gens qui ont été séduits par les djinns et qui s’efforcent de prouver que ce qu’ils affirment est vrai ont délibérément déformé l’interprétation de ces versets selon la logique qui tourne à leur propre avantage.

En réalité, en examinant de près ces gens là, on découvre facilement qu’ils n’ont pas la moindre connaissance de l’Islam ou du Coran.

 

Troisième verset :

« ALLAH VOUS FAIT CROITRE DE LA TERRE COMME DES PLANTES » , c’est-à-dire qu’Il a formé (khalaq) Adam, votre ancêtre et le premier être humain à partir de la terre. Il a composé son physique à partir d’un certain nombre d’éléments que comprend la terre.

« IL VOUS Y FERA ENSUITE RETOURNER », c’est-à-dire que vous serez détaché de votre corps physique et vous serez libéré des restrictions matérielles et ainsi votre corps retournera à son origine, à la terre.

« PUIS VOUS EN FERA SOUDAIN SURGIR », qui veut dire que lorsque le Jugement Dernier arrivera, votre corps sera créé sur-le-champ dans l’état où il était dans la tombe, enveloppé dans une matière, et vous ressusciterez dans un corps physique, sans subir ce que vous avez subi durant votre première croissance.

« ALLAH POUR VOUS ÉTENDIT LA TERRE EN TAPIS », signifiant:

« La terre existe sous une forme appropriée à votre construction physique. AFIN QUE VOUS PUISSIEZ VOYAGER PAR DE VASTES CHEMINS, c’est-à-dire afin que vous puissiez voyager partout où vous voulez et vivre comme vous souhaitez ».

A présent réfléchissons un moment à ces deux mots.

En termes soufis, la TERRE est une référence à l’esprit, si nous considérons les versets précédents en ces termes, la signification serait la suivante :

« Allah a donné « l’esprit » comme vaste étendue afin que vous puissiez circuler et progresser dans ses vastes sentiers de pensées qui s’élèvent en proportion avec les moyens que vous y mettez ».

Mieux encore, L’homme a d’une part, une construction physique qui lui permet de se mouvoir dans des sentiers variés, et d’autre part, parallèlement à cela, le Coran l’incite à la Voie droite (sirat al mustaqim), c’est-à-dire au droit chemin vers lequel Allah veut qu’il progresse.

 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.