Uncategorized

Explication quantique du Vote

By juillet 18, 2019 No Comments

Partie 1

Sur le plan de la symbolique, le POUVOIR est une ÉNERGIE détenue par un peuple. Derrière tout pouvoir, il y a une ÉNERGIE.
Ce pouvoir (énergie), on peut l’acquérir de manière démocratique ou le voler (se l’approprier).
Dans ce dernier cas on est en dictature.

 

Il y a donc deux manières d’obtenir l’Énergie du pouvoir:

 

1- En faisant couler le sang du peuple
C’est la méthode maléfique par excellence (magie noire). Le sang qui coule est une ÉNERGIE maléfique utilisée pour renforcer le pouvoir du tyran car le sang représente l’énergie vitale (Qî) qui circule en chaque enfant d’Adam.

 

2- Par l’élection au suffrage universelle

En effet, lorsqu’un Pays organise une élection et que le taux de participation à cette élection est faible, le taux ÉNERGÉTIQUE de cette élection est également faible (faible légitimité ce qui entraînera un égrégore faible).
Dans ce cas de figure même si le pouvoir déclare l’élection LÉGITIME sur le plan physique, en réalité sur le plan subtil et énergétique l’élection ne le sera pas. (Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas).

C’est pourquoi dans certains Pays Africains des tyrans comme Mobutu exigeaient le vote obligatoire avec des scores de 99% car il connaissait ce secret énergétique.
Lorsqu’un tyran organise une élection et que le taux de Participation est élevé, le taux ÉNERGÉTIQUE de cette élection est également élevé.

Dans ce cas le tyran peut voler ou rediriger cette énergie (égrégore) pour en faire SON énergie personnelle et perdurer au pouvoir pendant plusieurs années.

Voilà pourquoi certains faux opposants qui connaissent tous ces secrets dans leurs loges Maçonnique vous diront d’aller voter nombreux et vous inciteront à participer aux élections et malheureusement c’est ce que font (directement ou indirectement)

Certains tyrans, ne pouvant plus utiliser les massacres à grande échelle pour obtenir l’énergie maléfique (via le sang versé), leur étant nécessaire pour rester au pouvoir, il leur reste le vole énergétique par le vote massif de la population.

Parfois a lieu ce que l’on appelle un référendum et ceci renforce l’égrégore (énergie) du NON.

Cet égrégore reste toujours actif continuellement et donc le seul moyen de détruire cet égrégore du NON est que le peuple aille voter massivement.

Ce qu’il est primordial de savoir c’est que quand vous allez voter, vous consentez indirectement à donner de votre propre énergie vitale à l’égrégore du vote qui figure, en France, parmi les plus malsain et sale.

Vous consentez à vous faire voler et dévitaliser de votre énergie personnelle car vous alimentez cet égrégore extrêmement négatif puisque ce sont des Franc-maçon qui l’ont constitué et ont donc besoin d’un maximum d’énergie afin d’asseoir leur autorité sur le peuple et être gonflé à bloc pour “diriger” ensuite.

Ces gens là ne sont pas “humains” comme vous et moi, sachez qu’ils passent des pactes avec des entités affreuses du bas Astral.

Ces entités se nourrissent d’une seule et même énergie, celle des humains…

Des énergies de peur générale (c’est pour cela qu’ils créent des dislocations énergétiques avec des attentats sous fausses bannières tels que ceux de Paris, Mohamed Merah à Toulouse etc), des énergies sexuelles (en promouvant la distraction à outrance, l’hypersexualisation et la débauche mondiale), des énergies de consenti général (égrégore de vote par exemple).

Donc quand vous allez déposé votre bulletin (même s’il est blanc) vous participez à vous faire voler de votre énergie mais biensur vous ne vous en rendez pas compte au quotidien puisque ceci reste inscrit au niveau quantique dans votre Aura.

La droite et la gauche sont deux faces d’une seule et même pièce, ces gens œuvrent pour une seule et même chose, c’est de hâter la Venue de l’AntiChrist et donc d’établir le N.O.M (Nouvel Ordre Mondial).

Dites-vous que la plupart des politiques français font parti de Loges Maçonniques purement Satanistes, certains participent à des orgies sexuelles où l’on pratique du sexe sale et dégradant, d’autres sont d’abominables pédophiles, d’autres volent l’argent public etc…

Méfiez-vous de tous ceux qui vous demandent d’aller voter car ils cherchent à renforcer l’énergie (pouvoir, l’égrégore) du politique qu’ils veulent mettre au pouvoir.

Partie 2

 

Qu’est ce qu’un égrégore?

Nous connaissons l’inconscient collectif, la mémoire collective ou encore les archétypes décrits par Jung.

De bien des manières, nous nommons déjà ce phénomène mal connu et pourtant inscrit en nous: l’égrégore.

Mais si nous sommes capables de générer ensemble cette conscience partagée, elle aussi a le pouvoir d’agir sur nous et ce, par Volonté de Dieu.

Un égrégore est produit par un puissant courant de pensée collective.

Lorsque plusieurs personnes se focalisent ensemble sur un même objet, avec une même intensité, ils développent une énergie commune.

Nous connaissons tous cet effet stimulant, éprouvé lorsque l’on partage avec d’autres un projet passionnant ou un moment fort.

L’activité concentrée rassemble les intentions de chacun en une conscience collective, qui semble porter le groupe.

Mais derrière l’impression personnelle, un processus réglé se déroule entre nous.

Une émotion active les atomes de nos cellules, transformant le corps en une pile électrique, capable de fabriquer sa propre énergie.

Ainsi, par la seule force d’une émotion mutuelle et sans même s’en rendre compte, nous connectons nos sources d’énergie et en créons une plus grande, globale.

Comme branchés les uns sur les autres, nous vibrons sur la même longueur d’onde.

La tension est alors assez haute pour qu’émerge un esprit de groupe.

« Le biochimiste Rupert Sheldrake parle de champ morphogénétique. Le ressenti d’un individu exerce une force sur celui de l’autre. Ce mouvement, par résonance, va influencer leurs comportements et leurs pensées », explique Rosa Claire Detève, formatrice en psychologie quantique.

Mais cet esprit de groupe n’est pas que la résultante passive d’un instinct grégaire.

Pierre Mabille, médecin et anthropologue, proche des artistes du surréalisme, considérait que l’égrégore possède « une personnalité différente de celles des individus qui le forment ».

A l’échelle individuelle par exemple, nous savons qu’une pensée enracinée depuis longtemps finit parfois par nous dépasser.

Elle est en quelque sorte devenue autonome et agira sur nous aussi longtemps que nous l’alimenterons par nos croyances.

De la même manière, l’égrégore est une entité vitalisée.

Il agit comme un accumulateur d’énergies, nourri par les sentiments, les désirs, les idéaux ou les peurs de ses membres.

Plus ces derniers sont nombreux, plus l’égrégore se renforce jusqu’à influencer leurs existences sur un plan quantique et énergétique au quotidien.

Une connexion héritée

 

Dès lors qu’au moins deux personnes partagent une vision, elles forment un égrégore.

Certains auront une durée de vie courte, d’autres traverseront les siècles: une histoire d’amour peut durer quelques jours, l’égrégore de l’église catholique a plus de 2000 ans », nous dit Alain Brêthes qui a beaucoup écrit sur le phénomène.

 

L’auteur a répertorié les égrégores en trois catégories:

– Les égrégores dits « neutres » sont les plus nombreux, ce sont les amicales de quartiers, les cercles professionnels ou les groupes d’amis de longue date.
Ces égrégores ne sont pas très inductifs sur le plan de la pensée. Les gens partagent des choses mais vivent leur quotidien sans que cela n’ait de réelle incidence sur leur psyché propre.

– Les égrégores dits « limitatifs », ce sont les égrégores de l’égo.
L’individu se doit d’adopter les croyances et schémas comportementaux du groupe. C’est le cas des partis politiques, des religions.

Ces dernières sont sans doute les égrégores les plus puissants car les plus longuement et largement partagés depuis des milliers d’années.

L’égrégore s’appuie souvent sur une représentation et, de tous temps, les sociétés ont associé leur conviction à une symbolique forte.

Or, le symbole c’est justement l’être humain qui projette sa pensée.
Il est la manifestation formelle d’une énergie latente dirigée vers son accomplissement.

Typiquement, l’étoile de David, la croix latine ou le Yin et le Yang servent de support de visualisation et de point de contact entre les membres, qui, célébrant leur foi, cultivent ainsi leur égrégore.

A l’extrémité de cette catégorie, on trouve les radicaux, les gangs et les sectes.

– Les égrégores dits « féconds » sont ceux qui élèvent la conscience, qui s’efforcent d’unir et de rassembler, qui expriment des valeurs de justice, d’équité et de bienveillance.

Ce sont des énergies utiles à la communauté mondiale, qui prennent la forme de courants de psychologie humaniste, d’associations humanitaires ou de mouvements spirituels contemporains.

Yessine Al Hûsseyni

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.